Luc 10

1 Après cela, le Seigneur en désigna encore soixante-douze autres, et il les envoya, deux à deux, devant lui, en toute ville et en tout endroit où il devait lui-même aller.

2 Il leur disait : “La moisson est abondante, mais les ouvriers peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers à sa moisson.

3 Allez ! Voici que je vous envoie comme des agneaux parmi les loups.

4 Ne portez ni bourse ni besace, ni sandales et ne saluez personne en chemin.

5 Dans toute maison où vous entrerez, dites d'abord : Paix à cette maison.

6 Et, s'il y a là un fils de la paix, votre paix reposera sur lui ; sinon elle reviendra sur vous.

7 Demeurez dans cette maison, mangeant et buvant ce qu'ils auront : car l'ouvrier a droit à son salaire. N'allez pas de maison en maison.

8 Dans toute ville où vous entrerez et où l'on vous recevra, mangez ce qu'on vous servira,

9 guérissez les malades qui s'y trouveront et dites-leur : Le règne de Dieu est proche de vous.

10 Mais dans toute ville où vous entrerez et où l'on ne vous recevrait pas, allez sur les places et dites :

11 Même la poussière de votre ville, qui s'est attachée à nos pieds, nous l'essuyons et nous vous la laissons ; sachez pourtant que le règne de Dieu est proche.

12 Je vous le déclare : même à Sodome, en ce jour-là, il sera fait un sort plus tolérable qu'à cette ville.

13 Malheur à toi, Corozaïn ! malheur à toi, Bethsaïde ! Car, si à Tyr et à Sidon avaient été opérés les miracles qui furent faits parmi vous, depuis longtemps, assis sous le sac et dans la cendre, (leurs habitants) auraient fait pénitence.

14 Mais le sort sera moins intolérable, au jour du jugement, pour Tyr et Sidon, que pour vous.

15 Et toi, Capharnaüm, est-ce que tu seras élevée jusqu'au ciel ? C'est jusqu'aux enfers que tu seras abaissée.

16 Qui vous écoute, c'est moi qu'il écoute ; qui vous rejette, c'est moi qu'il rejette. Or celui qui me rejette, rejette celui qui m'a envoyé.”

17 Les soixante-douze revinrent tout joyeux, disant : “Seigneur, même les démons nous sont soumis en ton nom.”

18 Il leur répondit : “Je voyais Satan tomber comme un éclair du ciel.

19 Voici que je vous donne pouvoir pour marcher sur les serpents et sur les scorpions, pouvoir aussi sur toute puissance ennemie, et rien ne pourra vous nuire.

20 Cependant, ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis, mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont écrits au ciel.”

21 A ce moment-là même, il exulta de joie dans l'Esprit-Saint et dit : “Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux prudents, et que tu les as révélées aux simples. Oui, Père, car tel a été ton bon plaisir.

22 Tout m'a été livré par mon Père, et personne ne sait qui est le Fils, sauf le Père, et qui est le Père, sauf le Fils, et celui à qui le Fils veut bien le révéler.”

23 Puis s'étant tourné vers les disciples il leur dit en particulier : “Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez.

24 Car je vous le dis, beaucoup de prophètes et de rois ont désiré voir ce que vous voyez et ne l'ont pas vu, entendre ce que vous entendez et ne l'ont pas entendu.”

25 Alors un docteur de la Loi se leva, disant pour l'éprouver : “Maître, que dois-je faire pour posséder la vie éternelle ?”

26 Il lui dit : “Dans la Loi qu'y a-t-il d'écrit ? qu'y lis-tu ?”

27 Il répondit : “Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force, de tout ton esprit, et ton prochain comme toi-même.”

28 Jésus lui dit : “Tu as bien répondu ; fais cela et tu vivras.”

29 Mais lui, voulant se justifier, dit à Jésus : “Et qui est mon prochain ?”

30 Reprenant la parole, Jésus dit : “Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho ; il tomba au milieu de brigands qui, après l'avoir dépouillé et roué de coups, s'en allèrent, le laissant à moitié mort.

31 Par hasard, un prêtre descendait par cette route et, l'ayant vu, il passa outre.

32 Pareillement un lévite, qui était parvenu en cet endroit, l'ayant vu, passa outre.

33 Or un Samaritain en voyage arriva auprès de lui et, à sa vue, fut touché de compassion.

34 S'étant approché, il banda ses blessures, y versant de l'huile et du vin, puis l'installant sur sa propre monture, il le conduisit à l'hôtellerie et prit soin de lui.

35 Le lendemain, tirant deux deniers, il les donna à l'hôtelier et dit : Prends soin de lui, et ce que tu auras dépensé de plus, à mon retour, je te le rembourserai.

36 Lequel de ces trois te semble avoir été le prochain de celui qui était tombé dans les mains des brigands ?”

37 Il dit : “Celui qui s'est montré miséricordieux envers lui.” Et Jésus lui dit : “Va, toi aussi, fais de même.”

38 Comme ils étaient en route, il entra dans une certaine bourgade, et une femme, nommée Marthe, le reçut chez elle.

39 Elle avait une sœur, nommée Marie, qui, assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole.

40 Marthe était préoccupée par les multiples soins du service. S'approchant de lui, elle dit : “Seigneur, n'es-tu pas en peine de ce que ma sœur me laisse toute seule pour faire le service ? Dis-lui donc de m'aider.”

41 Le Seigneur lui répondit : “Marthe, Marthe, tu t'inquiètes et tu t'agites pour bien des choses,

42 alors qu'il n'est besoin que de peu ou même d'une seule ! Marie, en effet, a choisi la bonne part qui ne lui sera pas enlevée.”


Luc 10 - Pierre Robert - PR

Chapitre
Publicité

Copyright © Bible en ligne 2011 - 2017