Luc 14

1 Un jour de sabbat, alors qu'il était entré dans la maison d'un des principaux des pharisiens pour prendre son repas, ceux-ci l'épiaient.

2 Un homme hydropique se tenait devant lui.

3 Jésus s'adressant aux docteurs de la Loi et aux pharisiens, dit : “Est-il permis ou non de guérir le jour du sabbat ?”

4 Mais ils gardèrent le silence. Jésus prit alors le malade par la main, le guérit et le congédia.

5 Puis il leur dit : “Qui d'entre vous, si son fils ou son bœuf tombe dans un puits ne l'en retire pas aussitôt, un jour de sabbat ?”

6 Et ils ne purent rien répondre à cela.

7 Il adressait ensuite une parabole aux invités, ayant remarqué comment ils choisissaient les premières places ; il leur dit :

8 “Quand tu auras été invité par quelqu'un à des noces, ne te mets pas à la première place, de peur que par hasard une personne plus considérée que toi n'ait été invitée par lui,

9 et que celui qui vous aurait invités toi et lui ne vienne te dire : Fais-lui place ; et alors tu irais, tout confus, occuper la dernière place.

10 Mais lorsque tu seras invité, va te mettre à la dernière place, de sorte que, quand viendra celui qui t'a invité, il te dise : Mon ami, approche-toi plus haut. Ce sera alors un honneur pour toi devant tous les convives.

11 Car quiconque s'élève sera abaissé, et quiconque. s'abaisse sera élevé.”

12 Il disait aussi à celui qui l'avait invité : “Quand tu offres un déjeuner ou un dîner, n'invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni des voisins riches, de peur qu'ils ne t'invitent à leur tour et que ce ne soit là ta récompense.

13 Mais, quand tu offres un repas, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles.

14 Et tu seras heureux de ce qu'ils n'ont pas de quoi te rendre, car cela te sera rendu à la résurrection des justes.”

15 En entendant cela, un des convives lui dit : “Heureux celui qui prendra son repas dans le royaume de Dieu !”

16 Jésus lui répondit : “Un homme prépara un grand dîner, auquel il avait invité beaucoup de monde.

17 A l'heure du dîner, il envoya son serviteur dire aux invités : Venez, car maintenant tout est prêt.

18 Mais tous unanimement se mirent à s'excuser. Le premier lui dit : J'ai acheté un champ, il faut que j'aille le voir ; je t'en prie, considère-moi comme excusé.

19 Et un autre dit : J'ai acheté cinq paires de bœufs, et je vais en faire l'essai ; je t'en prie, considère-moi comme excusé.

20 Et un autre dit : J'ai pris femme, aussi je ne puis venir.

21 A son retour, le serviteur rapporta cela à son maître. Alors, irrité, le maître de maison dit à son serviteur : Va vite par les places et les rues de la ville, et fais venir ici les pauvres, les estropiés, les aveugles et les boiteux.

22 Le serviteur dit : Seigneur, il a été fait comme tu l'as prescrit, et il y a encore de la place.

23 Le maître dit alors au serviteur : Va par les chemins et le long des clôtures, et fais entrer de force, afin que ma maison soit pleine.

24 Car, je vous le dis, aucun de ces hommes qui avaient été invités n'aura part à mon dîner.”

25 Comme des foules nombreuses l'accompagnaient, il se retourna et leur dit :

26 “Si quelqu'un vient à moi et ne hait pas son père, sa mère, sa femme, ses frères et ses sœurs, et jusqu'à sa propre vie, il ne peut être mon disciple.

27 Quiconque ne porte pas sa croix et ne marche pas à ma suite, ne peut être mon disciple.

28 Car qui d'entre vous, décidé à élever une tour, ne commence pas par s'asseoir pour calculer les frais et voir s'il a de quoi aller jusqu'au bout ?

29 De peur que, s'il établit les fondations et qu'il ne puisse terminer, tous ceux qui s'en apercevront ne se mettent à le tourner en dérision et à dire :

30 Cet homme a commencé à bâtir et il n'a pu aller jusqu'au bout.

31 Ou quel roi, parti en guerre contre un autre roi, ne commencera par s’asseoir pour délibérer s'il peut tenir tête avec dix mille hommes à celui qui vient avec vingt mille ?

32 S'il ne le peut, alors qu'il est encore loin, il envoie une ambassade pour demander à faire la paix.

33 Ainsi donc quiconque parmi vous ne renonce pas à tout son avoir ne peut être mon disciple.

34 Le sel est bon, certes ; mais si le sel lui-même a perdu toute saveur, avec quoi l'assaisonnera-t-on ?

35 Il ne peut être utile ni pour la terre, ni pour le fumier ; on le jette dehors. Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende.”


Luc 14 - Pierre Robert - PR

Chapitre
Publicité

Copyright © Bible en ligne 2011 - 2017